Villes d’art

Villes d’art

Arco-d'Augusto_SusaVous souhaitez faire un plongeon dans l’histoire ancienne ?
Vous ne serez pas déçus ! Car pour retrouver les traces de Suse, il faut faire un saut dans le passé jusqu’en 500 avant JC. A l’époque, Turin n’était même pas encore fondée. A la confluence du fleuve Doire ripaire et du torrent Cenischia, en position stratégique pour contrôler les accès directs aux cols du Mont-Cenis et Montgenèvre, une tribu celtique vivait déjà à Suse sous l’égide des prêtres druides. De cette époque lointaine, il reste des pierres marquées par des pétroglyphes sur la forteresse de la ville.

L’âge d’or arriva sans aucun doute à l’époque romaine et le patrimoine historico-artistique de la ville datant de cette période grandiose fait de Suse l’une des villes romaines les plus riches et les mieux conservées d’Italie. Un monument symbole de cette période est l’Arc d’Auguste, datant de 8 avant JC. Du IIe siècle l’amphithéâtre, du IVe siècle les arcs des thermes de l’aqueduc et du III-IVe siècle la Porte, désormais appelée de Savoie, qui a été transformée à l’époque médiévale.

San-Giusto-e-Palio_susaVous voulez découvrir l’origine de la dynastie des Savoie ?

Eh bien oui… Suse fut l’avant-poste des Savoie en Italie ! En effet, Adelaïde, la fille du marquis de Turin Oldéric-Manfred, qui prit pour époux Oddone, fils d’Humbert aux Blanches Mains, comte de Maurienne et de Savoie, naquit ici. C’est ainsi que la dynastie des Savoie commença en Italie. La comtesse Adelaïde reste, jusqu’à présent, le personnage historique le plus extraordinaire que la ville ait vu naître, car elle devint, entre autres, la belle-mère de l’empereur Henri IV, lui ayant donné en mariage sa fille Berthe.

Sans doute vous demandez-vous pourquoi notre hôtel s’appelle «Napoléon» ?

Clairement, « notre » Napoléon est le Bonaparte ! Car il a marqué Suse de son empreinte, en bien… et en mal ! Il fit ainsi détruire en 1796, à la suite du traité signé à Paris le 16 mai de la même année, le Fort de la Brunette, une forteresse du XVIIIe siècle qui était alors la plus moderne et efficace de son temps. Mais dans le même temps, en permettant de construire la route carrossable qui menait au col du Mont-Cenis, il améliora les conditions économiques de la partie basse de la Vallée de Suse.
Cattedrale-San-Giusto-interni_susaVous vous intéressez aux Chemins des Pèlerins ?

Ici passe non seulement la via Francigena, celle qui fait la liaison entre Mont-Cenis et Verceil en passant par le Montgenèvre, mais également la via Micaelica, soit le Chemin de Saint Michel qui menait les pèlerins du Mont-Saint-Michel en France à Mont Sant’Angelo dans le Gargano, au sud de l’Italie.

Vous voulez avoir d’autres suggestions sur le patrimoine historico-artistique de la Vallée de Suse ?

Il est tellement riche que nous nous limiterons à une liste… à découvrir… et visiter ! L’abbaye de Saint-Michel-de-la-Cluse (monument symbole de la Région du Piémont), L’abbaye de la Novalaise, les Chartreuses de Banda et Montebenedetto, l’abbaye de Sant’Antonio de Ranverso, le fort d’Exilles, le Musée diocésain d’art sacré, le Musée civique de Suse (réouverture prochaine) et beaucoup d’autres choses encore…

Nous sommes certains que vous voudrez également découvrir les saveurs de la Vallée de Suse…

alors laissez-vous entraîner sur la Strada Reale, la route des vins turinois dont les vignobles d’Exilles et Chaumont culminent à 1000m d’altitude. C’est également le lieu de production du célèbre Valsusa DOC et de l’extraordinaire Vin de glace.

Di qui passa non solo la Via Francigena Alta, ovvero quella che dal Moncenisio e dal Monginevro conduceva a Vercelli, ma anche la via Micaelica, ovvero il Cammino di San Michele, che da Mont Saint Michel in Francia conduceva i pellegrini a Monte Sant’Angelo nel Gargano nel sud d’Italia.

Volete altri suggerimenti sul patrimonio storico-artistico della Valle di Susa?

E’ talmente ricco che ci limiteremo ad un elenco…..tutto da scoprire…e visitare!

La Sacra di San Michele (monumento simbolo della Regione Piemonte), L’abbazia di Novalesa, Le Certose di Banda e di Montebenedetto, L’abbazia di Sant’Antonio di Ranverso, il Forte di Exilles, il Museo diocesano di Arte sacra, il Museo civico di Susa (di prossima riapertura) e tanto altro ancora….

Siamo sicuri che vorrete scoprire anche i sapori della Valle di Susa…..